LA MAIRIE DE CANNES REGARDE AILLEURS

Un article de Benjamin HOURTICQ sur le site internet de FR3 COTED’AZUR https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/cannes/candidat-mairie-cannes-souhaite-acheter-villa-du-xviie-iles-lerins-1781953.html fait état de notre pétition concernant la vente du grand jardin sur l’ile Sainte Marguerite et de la réponse de la chargée de communication de la ville de Cannes.

Cette réponse entraine plusieurs remarques de notre part car la chargée de communication de la ville de Cannes botte en touche.

 D’abord, nous n’ignorons pas que la préemption ne peut se réaliser que lorsqu’il y a une demande de DIA. Pour autant, la ville doit être suffisamment vigilante sur cette question pour anticiper et envisager les solutions possibles avec le concours des services de l’Etat ou d’un niveau de collectivité territoriale afin de pouvoir agir lorsqu’un acquéreur se fera connaitre et qu’une DIA sera déposée en mairie par le notaire en charge du dossier.

L’argument financier présenté ensuite, étant donné la valeur élevée du bien,  se justifierait peut être s’il s’agissait de la seule ville de Cannes. Mais comme il est souligné plus loin l’ile est classée Natura 2000 et le conseil municipal en 2015 a effectué une demande de classement au patrimoine mondial de l’UNESCO et a créé un comité de soutien à cette demande, on pourrait alors imaginer un partenariat de plusieurs acteurs publics afin de récupérer cet espace.

Ensuite ; elle nous fait un couplet sur le PLU « extrêmement protecteur », cela ne pourra en aucun cas empêcher la vente à un autre milliardaire. En outre, quand on voit ce que certaines fortunes sont capables de faire comme entorses au PLU, quelquefois en toute impunité, cette précision laisse rêveur.

Enfin, elle nous ressert la tentative, en 2018, de vente par l’Etat, des bâtiments de Cannes Jeunesse et l’action du maire et du conseil municipal de Cannes, décisive certes, mais oubliant au passage les centaines, voire milliers de signatures (dont nous étions) de la pétition lancée par un cannois et qui avait mis cette question en lumière.

Aujourd’hui nous interpellons solennellement les pouvoirs publics et en particulier la mairie de Cannes pour rechercher des solutions afin que la totalité de l’ile soit publique.

DOMINIQUE HENROT tête de liste de CANNES A VOUS

Ce contenu a été publié dans Eléction. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *