CONFERENCE DE PRESSE DU 16 DECEMBRE 2019

Ce n’est peut-être pas le bon moment pour annoncer notre candidature à la mairie de Cannes, alors que le mouvement social bat son plein partout en France et que la question de la réforme du système de retraite est d’une actualité brulante et mobilise nos concitoyens comme on ne l’avait plus vu depuis longtemps. Sachez que, bien qu’occupés par la préparation de cette élection, nous apportons tout notre soutien à ce mouvement et sommes solidaires des hospitaliers, des pompiers, des cheminots, des traminots, des enseignants, des policiers, etc… la liste est trop longue pour que je les cite tous.

Le gouvernement, espérant une trêve pour Noel a délibérément choisi de présenter sa réforme à quelques jours de cette fête. Gageons que les citoyennes et citoyens en lutte ne se laisseront pas prendre à ce piège grossier.

J’en viens à notre candidature.

  Cannes est une ville de contraste. S’y côtoient la plus grande richesse et la grande pauvreté. S’y côtoient le luxe insolent et le plus grand dénuement. De fait ici, nous en sommes certains,  la fameuse et fumeuse théorie du « ruissellement », chère à Monsieur Macron, ne fonctionne pas. Oh oui, à Cannes, il y a bien des premiers de cordées mais ça ne ruisselle pas beaucoup pour les Cannois modestes. Nous assumons donc clairement l’ambition d’un nouvel équilibre dans la gestion, au bénéfice du peuple Cannois et Boccassiens.

Aussi, nous ne pouvons nous résoudre à ce qu’une droite dominante, flanquée de l’extrême droite, continue pendant 6 ans supplémentaires à décider de tout pour notre ville, sans que les valeurs de justice sociale et de solidarité portée par la Gauche et l’Écologie soient présentes au Conseil Municipal,  et irriguent les choix de la mandature.

Alors, avec toutes les forces disponibles, avec nos camarades du Parti Socialiste, du Parti Communiste, de Génération.s, du MRC , mais aussi avec des associations, des syndicats et de simples citoyens avec lesquels nous avons eu des échanges fructueux, nous avons commencé  à élaborer un projet de programme pour une liste de Gauche et écologique aux prochaines élections municipales. Ce document sera disponible ces tout prochains jours sur notre blog « Cannes pour vous ».

La question première était de parvenir à un accord sur un projet qui permettent à toutes et tous, Cannoises, Cannois, Boccassiennes et Boccassiens de vivre dignement dans leur ville.

Nous avons donc considéré que de nombreux domaines de l’action municipale devaient être réorientés de manière significative, dans l’intérêt commun de tous les habitants.

3 défis sont devant nous, qui imposent des choix forts :

· L’urgence climatique, dont les orages dramatiques de 2015 et 2019, les canicules, la pollution de l’air, les menaces contre nos plages sont les signes les plus marquants.

· L’urgence sociale et solidaire, le besoin d’égalité et de fraternité.

· L’urgence citoyenne pour que les décisions dépendent moins du poids des lobbies et des riches, pour que Cannes soit rendue aux Cannois.es.

            Pour affronter ces défis, fidèles aux valeurs de Gauche et écologiques auxquelles nous croyons profondément, nous mettons en discussion un certain nombre de propositions.

  • En matière de logement, la ville de Cannes figure dans le top 5 des villes au plus fort taux de résidences secondaires alors que dans le même temps, un grand nombre de demandes de logements sociaux ne sont pas satisfaites.  Cannes, malgré son pourcentage élevé de logements sociaux, a marqué le pas depuis plusieurs années en ne rénovant que de petites unités. Au final, la ville, ne répondant plus aux exigences de la loi SRU, est maintenant carencée. Il faut donc remettre en avant des projets de construction de logements sociaux pour satisfaire, sur la mandature, les 6500 demandes de logements en attente.
  • Dans le même registre des besoins essentiels de la population, nous considérons qu’il y a urgence à instaurer la gratuité des transports en commun (bus et TER), dans un premier temps sur la CACPL, avec en perspective une extension à tout le département. Cette solution mise en place dans de nombreuses villes de droite comme de gauche et ce, depuis de nombreuses années, se traduit toujours par une augmentation de la fréquentation des transports collectifs au détriment du tout voiture. Cela a un double intérêt : d’une part, c’est une mesure économique parce que cela permet à toutes et tous de voyager localement sans qu’il en coûte et d’autre part, parce qu’elle réduit la place de la voiture individuelle, c’est une mesure écologique. Récemment, et dans certaines circonstances, certains élus du département ont fait le choix provisoire de la gratuité : pourquoi ne pas la généraliser ?
  • Concernant l’environnement, les problèmes doivent davantage être pris à bras le corps sous peine d’engendrer à moyen terme une situation catastrophique.
  • La question du traitement des ordures ménagères est explosive. La droite locale et départementale cache la vérité aux habitants. Le tri actuel est gâché par l’incapacité à traiter nos déchets de A à Z sur place. Il faut faire un état des lieux précis, porté à la connaissance des Cannois, et élaborer avec eux des propositions de solutions efficaces et durables de valorisation. Nous avons des propositions et d’ailleurs, ce vendredi, nous participerons à une réunion publique dans ce local sur cette question.
  • La démarche du Maire en direction des croisiéristes, avec la signature d’une charte, est une avancée positive, mais il faut aller au-delà. Aujourd’hui, la plupart des bateaux signataires respectent la charte dans la baie de Cannes mais repartent avec leur fioul lourd sale aussitôt qu’ils s’éloignent de nos côtes dès lors que la charte se limite à notre baie. Ce n’est pas l’histoire du nuage de Tchernobyl mais cela y ressemble. Et le service de communication de la ville, comme les armateurs, se gardent bien de donner cette précision. La ristourne sur la taxe portuaire de 20cts d’euro par passager ne se justifie pas.
  • Nous voulons aussi réduire les nuisances de l’aéroport, faire en sorte qu’il ne serve plus de parking pour les jets d’affaires niçois, celles des voitures et camions grâce à des parkings en sortie d’autoroute pour ne plus se contenter d’inciter au covoiturage mais créer les conditions pour qu’il soit possible et incitatif.
  • Dans le domaine de la culture, nous avons aussi des propositions. Si nous apprécions le soutien aux MJC de la ville quand celui de l’Etat, des collectivités territoriales et même de la CAF se réduisent, nous considérons qu’un effort supplémentaire et significatif doit être fait pour que la culture soit accessible à tous et dans tous les quartiers cannois. Les jeunes en particulier doivent pouvoir avoir accès à moindre coût à de multiples évènements culturels comme ils doivent pouvoir, dans les mêmes conditions, avoir accès aux pratiques sportives. C’est pourquoi nous défendrons  le Culture Clic et le Pass’Sport, deux formules d’accès populaire élargi à la culture.
  • La ville a aussi besoin de démocratie  citoyenne participative.  Il faut en finir avec le clientélisme et le pouvoir présidentiel du maire. Nous avons des propositions : nous mettrons en place de vrais conseils de quartiers avec leur budget participatif géré par les habitants du quartier, et des consultations voire des référendums locaux, pour introduire davantage de démocratie dans la vie de notre ville et dans la communauté d’agglomération.
  • Tout ceci nécessite des financements que notre ville riche peut assumer. Bien entendu des rééquilibrages s’avèreront nécessaires afin que ceux qui en ont les moyens fassent preuve de plus de solidarité. Il faudra rééchelonner la dette de la ville, revoir aussi, pour les actualiser, les bases locatives utilisées pour le calcul de l’impôt foncier, envisager une surtaxation équilibrée sur les résidences secondaires, améliorer les profits que la ville tire de la taxe sur les casinos.

Notre XXIème doit être celui de 3 urgences inséparables : la sociale, l’écologique, la citoyenne.  L’échelon communal doit apporter sa contribution à cette ambition. C’est notre proposition pour Cannes. Et nous pensons que pour avancer sur ce chemin, les valeurs de gauche ont de l’avenir et qu’elles sont susceptibles de contribuer à transformer notre ville en la rendant plus écologique, plus solidaire et plus citoyenne.

J’ai été désigné pour conduire cette liste par mes camarades et colistiers. Je mesure la responsabilité qui est la mienne. Mais ce n’est pas d’un homme qu’il est question, c’est d’une équipe, d’une belle équipe pour Cannes. Nous avons fait un véritable travail collectif de fond avec des gens de différents horizons mais qui ont à cœur que la gauche soit représentée au prochain conseil municipal.

Concernant la liste, les organisations et associations qui la soutiennent, rien n’est fermé à ce jour. Face à la droite et à l’extrême-droite, nous sommes engagés dans un processus de rassemblement qui doit se poursuivre et s’amplifier. C’est ce que les Cannois et Cannoises de Gauche et écologistes attendent de nous. Je lance donc un appel à toutes les forces progressistes, partis, associations ou simples individus qui se réclament des valeurs de gauche à venir travailler avec nous. Tout est possible pour constituer un large rassemblement qui comptera.

                                                                    Dominique HENROT

Cannes, le 16 décembre 2019

Ce contenu a été publié dans Eléction. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *